Accueil RENCONTRE ROSA BARBOSA

ROSA BARBOSA MACHI MAPUCHE DU CHILI

rencontre individuelle
de Soins Spirituels
(Genève)

JEUDI 3 NOVEMBRE

VENDREDI 4 NOVEMBRE

LUNDI 7 NOVEMBRE

Cercle de Gérisons
(Genève)

DIMANCHE 6 NOVEMBRE

Réservation et info
(00 41 ) 0798089023
contact @ hopauna.ch

rencontre individuelle
de Soins Spirituels
(FRIBOURG)

MERCREDI 26 OCTOBRE

VENDREDI 28 OCTOBRE

SAMEDI 29 OCTOBRE

Cercle de Femmes
(FRIBOURG)

DIMANCHE 30 OCTOBRE

Réservation et info
(00 41 ) 076 715 83 64
contact @ hopauna.ch

 

ROSA Barbosa MACHI Mapuche Soin Spirituel personnel
Elle soigne à la fois le corps et l'esprit.
Lors d'une rencontre individuel Rosa Barbosa vous proposera un soin spirituel. 

Pour plus de renseignements et inscription nous contacter
contact @ hopauna.ch

ROSA-BARBOSA-MACHI-MAPUCHE

ROSA BARBOSA MACHI MAPUCHE DU CHILI

RENCONTRE du 25 octobre au 8 Novembre 2016

Lien pour voir le film cliquez ici

l'association HOPAUNA proposent sur Genève
une rencontre avec La Machi Rosa Barbosa, Chamane Guérisseuse Mapuche du Chili

6 NOVEMBRE 2016

Cercle de guérison avec la Machi Rosa Barbosa

ROSA-BARBOSA

Nous vous proposons de participer à un cercle de guérison dans la nature
avec la Machi Rosa Barbosa toute une journée.

La machi mène des cérémonies de guérison, appelées Machitun . Au cours de la machitun, la machi communique avec le monde des esprits.
La machi est une personne d' une grande sagesse et a le pouvoir de guérison. Elle est le personnage principal de la médecine mapuche. La machi a la connaissance des plantes médicinales et d' autres remèdes, et elle a la puissance des esprits et la capacité d'interpréter les rêves, appelé peumo en Mapudungun . 
un kultrung, c'est la création toute entière. Lorsqu’on en frappe la membrane, c’est tout le cosmos qui est appelé à vibrer.

Nous vous proposons de participer à un cercle de guérison dans la nature avec la Machi Rosa Barbosa toute une journée.

Rosa Barbosa vient de la région d'Araucania au Sud du Chili, terre ancestrale du peuple Mapuche « Peuple de la terre » dont les traditions sont encore très fortes. Les machis sont ces femmes chamanes Mapuches, qui vivent dans des fermes isolées d’Araucanie. Elles soignent à la fois le corps et l'esprit.

Bien plus qu’un instrument de musique, le kultrung est une représentation du cosmos mapuche.

Il se joue lors des cérémonies accompagné des kadkawilla, assortiment de quatre grelots, et de la pifülka, flute à un seul orifice, et de la trutruka, trompette de bambou et corne. Les femmes chamanes mapuches, les machis, ont chacune le leur, indispensable aux rituels de curation.

On traduit le mot mapuche kultrung par instrument de percussion. De même, en langue mapudungun, kultrafün signifie frapper fortement, comme les sabots du cheval au galop ou la main sur une table. Le kultrung ressemble à une timbale, demi-sphère de bois de canelo tendue de peau de bouc en demi-sphère. Frappé avec une baguette munie d’une boule de laine ou de coton, le kultrung produit un son grave.

Le kultrung est un instrument sacré et sert aux cérémonies mapuches. 
Les Mapuches le savent, le cosmos est une sphère, ou plutôt deux demi-sphères accolées. L’une inférieure et souterraine, l’autre supérieure et invisible.

La terre habitée est entre les deux. Le terme mapu revient, qu’on voit sans cesse traduit par « terre » ou « monde », d’où mapuche, somme de mapu « terre » et che « être », égale « être de la terre ». 
c’est le Nag Mapu, monde habité, monde des hommes, qui est le plus souvent évoqué.

Naturel et humain, le Nag Mapu se trouve lui-même au contact de deux mondes surnaturels qui s’opposent. L’un est le monde d’en-haut, siège des forces bénéfiques, ou Wena Mapu, l’autre est du monde d’en-bas, siège des forces maléfiques, ou Miñche Mapu.

L’un est céleste, le Wena Mapu, l’autre est souterrain, le Miñche Mapu. Comme deux sphères pressées l’une contre l’autre, le Wena Mapu et le Miñche Mapu enserrent le Nag Mapu mince comme une feuille.

Les Mapuches se sont répartis à la surface du Nag Mapu, dans quatre directions : l’est montagneux Puel Mapu, le nord Piku Mapu, l’ouest marin Lafken Mapu, le sud Willi Mapu Mapu. La boucle est bouclée – dans le sens de la rotation du soleil – l’unité est l’équilibre de quatre éléments. Toute la « cosmovision » mapuche se fonde sur ce principe : l’équilibre de quatre éléments complémentaires, et, comme dans le poème, tout se répond.

Quatre est le peuple mapuche : gens de l’est montagneux Puel Che, gens du sud Willi Che, gens de l’ouest marin Lafken Che, gens du nord Pikum Che.

Quatre est le cycle des saisons, à partir d’un point de départ du nouvel an, We-Tripantu, qui est célébré autour du 21 juin : saison des pluies Pukem (juin à septembre), saison des pousses Pewü (septembre à décembre), saison de l’abondance Walüng (décembre à mars), saison des moissons Rimüngen (mars à juin).

Quatre est la famille divine : l’homme mûr Kuse, la femme mûre Fücha, la femme jeune Ülcha et l’homme jeune Weche.

Quatre est la divinité, conçue comme une « force » ou Newen qui unie quatre divinités Elmapun, Elchen, Negenmapun, Ngnenechen, qui se distinguent selon qu’elles aient « laissé » ou qu’ils « maintiennent » les mapu visible et invisibles ou les hommes.

un vent, souffle, esprit, force – Kürüf –, lequel subit une variation de puissance : en virant d’est en ouest en passant par le sud pour le vent bénéfice – Küme Kürüf –; et d’ouest en est en passant par le nord pour vent maléfique – Weda Kürüf.

Le vent d’est – Puel Kürüf – représente la force bénéfique qui atteint son expression la plus pure en virant au sud – Willi Küruf. Le vent d’ouest – Lafken Kürüf – représente la force maléfique qui atteint le maximum de sa puissance au nord – Pikun Kürüf.
un kultrung, c'est la création toute entière. Lorsqu’on en frappe la membrane, c’est tout le cosmos qui est appelé à vibrer.

Arbre-sacre

Vendredi 4 Novembre 2016 - 20h00
PROJECTION du FILM documentaire
Médecines d'ailleurs : Chili, Les guérisseurs Mapuche.
Salle Flory - Centre John Knox 27, chemin des Crêts de Pregny -
1218 Grand-Saconnex
(Genève)

Lien pour voir le film cliquez ici

l'association HOPAUNA proposent sur Genève
une rencontre avec La Machi Rosa Barbosa, Chamane Guérisseuse Mapuche du Chili
et le médecin urgentiste Bernard Fontanille

Du Canada au Malawi en passant par l'Islande, le médecin urgentiste Bernard Fontanille nous emmène dans son tour du monde des soins traditionnels.
Sur la terre ancestrale des Mapuches, qui représentent la plus importante minorité autochtone au Chili, Bernard Fontanille découvre en compagnie de la machi Rosa Barbosa la médecine traditionnelle de ce peuple qui soigne à la fois le corps et l'esprit en puisant l'énergie curatrice de la terre, de la mer et de la montagne.

ROSA-BARBOSA


Rosa Barbosa vient de la région d'Araucania au Sud du Chili, terre ancestrale du peuple Mapuche « Peuple de la terre » dont les traditions sont encore très fortes. Les machis sont ces femmes chamanes Mapuches, qui vivent dans des fermes isolées d’Araucanie. Elles soignent à la fois le corps et l'esprit.

Bernard Fontanille, médecin urgentiste, parcourt le monde à la rencontre de ces femmes et de ces hommes qui prennent soin des autres, sauvent des vies et parfois inventent de nouvelles manières de soigner et de soulager. Chaque émission invite à découvrir une destination, un pays, un médecin, une manière de soigner, que ce soit en Inde, au Népal, en Chine, au Cambodge, en Indonésie, au Japon, au Brésil, au Pérou, en Bolivie, au Kenya, en Ouganda, en Afrique du Sud... Des liens humains intenses, des histoires fortes, sans apologie, ni jugement.

La Machi
C’est par un rêve que le dieu créateur annonce à la fillette ou l’adolescente qu’elle a été choisie pour recevoir le don de machi, chamane, intermédiaire entre le divin et les hommes, entre le Wenu Mapu et le Nag Mapu.

Ce rêve est le machi pewma. L’ignorant, l’heureuse ou malheureuse élue pâtira d’une maladie – kutran – toujours longue, mortelle parfois, qui accompagne le don – püllü – et la mission qui lui sont révélés. Celles qui refusent d’assumer le rôle qui leur est imparti seront châtiées par une autre maladie, et c’est encore un rêve qui leur apprendra le motif de cette punition. La manifestation céleste peut prendre la forme d’une vision – perimontu – laquelle peut être reçue lors d’un coup de tonnerre – tralka – et s’accompagner de perte de connaissance.

D’ordre divin, la connaissance – kimün – se communique évidemment par le rêve : c’est par le rêve que la machi est instruite des vertus médicinales des plantes. Dans le cas des maladies surnaturelles, les plus graves, c’est par un rêve que le remède – pewma lawen –se révèle à la machi.

La Machi est une personne d' une grande sagesse et possède le pouvoir de guérison. Elle est le personnage principal de la médecine Mapuche au Chili. La Machi a la connaissance des plantes médicinales et d' autres remèdes, et a également la puissance des esprits et la capacité d'interpréter les rêves, appelé peumo en Mapudungun . Elle aide la communauté à identifier les personnes qui utilisent des pouvoirs surnaturels pour faire du mal.

 


 

Cette association est à but non lucratif.

    HOPAUNA    
 

hopauna

H
  O
  P
A
U
N
Association
1293 Bellevue Suisse
 

-Connaissance des médecines traditionelles
et alternatives,
des traditions et des cultures autochtones.
-Soutien aux peuples premiers.

-Traiter des faits de société et de l’évolution des peuples.

CONTACT

EQUIPE


(00 41)
79 808 90 23

 

 

 

HOPAUNA
contact(@)hopauna.ch -
mise à jour 07102016
Tous droits réservés Hoka cg© 2016
Toutes les photos et le contenu de ce site sont protégées par les dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle français.